Economie

COVID: Première autorisation du vaccin ciblant le variant Omicron en Grande-Bretagne


La Grande-Bretagne est devenue le premier pays à approuver un vaccin contre le COVID-19 qui cible à la fois le virus d’origine et le variant Omicron. /Photo d’archives/REUTERS/Emily Elconin

LONDRES (Reuters) — La Grande-Bretagne est devenue le premier pays à approuver un vaccin contre le COVID-19 qui cible à la fois le virus d’origine et le variant Omicron.

L’autorité britannique de réglementation des médicaments (MHRA) a approuvé le vaccin dit bivalent fabriqué par l’entreprise américaine Moderna en tant que dose de rappel pour les adultes.

La décision de l’agence se fonde sur des essais cliniques ayant montré que le vaccin de rappel permettait une «réponse immunitaire forte» contre le variant Omicron (BA.1) et le virus original de 2020.

«Ce que ce vaccin bivalent nous apporte, c’est un nouvel outil performant dans notre arsenal permettant de mieux nous protéger contre cette maladie alors que le virus continue d’évoluer», a déclaré June Raine, directrice générale de la MHRA, dans un communiqué.

La MHRA a également cité une étude préliminaire dans laquelle il a été constaté qu’une injection permettait également une réponse immunitaire contre les ramifications d’Omicron BA.4 et BA.5 — actuellement dominantes.

En dehors de Moderna, Pfizer Inc (NYSE:PFE) et son partenaire BioNTech ont également testé des versions de leur vaccin à ARNm modifié pour combattre les variantes Omicron.

Parallèlement, Sanofi (EPA:SASY) et son partenaire GSK travaillent sur un vaccin à base de protéines qui cible la sous-variante Beta, dominante une partie de l’année dernière.

(Reportage de Natalie Grover à Londres; version française Dina Kartit, édité par Jean-Michel Bélot)

Source

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован. Обязательные поля помечены *

Этот сайт использует Akismet для борьбы со спамом. Узнайте, как обрабатываются ваши данные комментариев.

Кнопка «Наверх»